Attaque au couteau à Nice : Trois personnes tuées dans l'attaque d'une église — 20 Minutes

TERRORISME

Attaque au couteau à Nice : « La France n’est plus libre », « il n’y a pas de loups solitaires »… Les politiques réagissent

Députés, maires et personnalités politiques de tous bords ont réagi à l’attentat survenu ce jeudi matin dans l’église Notre-Dame de Nice

Après l’attaque au couteau survenue à Nice qui a fait trois morts, de nombreuses personnalités politiques se sont exprimées. L’ancien Président de la République François Hollande a ainsi déclaré qu’« une fois encore Nice est frappée par la barbarie, une fois encore la France est attaquée par le terrorisme islamiste. La démocratie est notre arme, elle sera toujours la plus forte face à ses ennemis. » Il a ensuite adressé sa solidarité « aux familles des victimes et à tous les chrétiens ».

Le député des Alpes-MaritimesEric Ciotti (Les Républicains) a affirmé que « pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! » De son côté, le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a appelé à réagir « fort » et à ne rien céder. « Affirmons notre identité, défendons notre démocratie pied à pied. Une pensée sincère aux familles, aux forces de l’ordre et à tous les Niçois ».

« Il n’y a que la folie barbare d’une meute fanatique »

Chez les socialistes, la maire de Paris Anne Hidalgo a déclaré que le maire LR de Nice Christian Estrosi, pouvait « compter sur le soutien de la Ville de Paris ». « Nice, Avignon [le caractère terroriste de ce fait divers dans le Vaucluse n'est pas confirmé par les enquêteurs à ce stade], Djeddah, nous faisons face à une vague d’attentats coordonnés des islamistes radicaux. Il n’y a pas de loups solitaires, il n’y a que la folie barbare d’une meute fanatique. Nous ferons face. La République et la démocratie ne plieront pas », a affirmé le secrétaire national du PS Olivier Faure.

« Notre détermination totale et notre intransigeance face au terrorisme et à l’islamisme radical », a lancé le député européen Europe Écologie-Les Verts Yannick Jadot. Le secrétaire national du parti Julien Bayou, s’est dit « ému par ce nouvel attentat ». « Mes pensées vont aux victimes, à leurs proches ainsi qu’aux catholiques qui préparent la Toussaint. Aussi effroyable que soit cet acte, ne laissons pas la peur ou la haine nous diviser. »

« Il faut les mettre hors d’état de nuire »

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement nationale à l’Assemblée a déclaré qu’on ne pouvait pas « se contenter de dénoncer le terrorisme ». « Il faut les mettre hors d’état de nuire légalement, grâce à l’État de droit, grâce à une législation spécifique qui serait votée ici à l’Assemblée nationale, mais on n’a pas le sentiment que le gouvernement a pris conscience de cette situation », a-t-elle déploré. Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan a quant à lui appelé à déclencher « l’état d’urgence sécuritaire avec des mesures fortes pour enfin mener la guerre contre l’islamisme sur notre sol ! »

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a exprimé une « pensée de compassion affligée pour les victimes de l’attentat de Nice » et une « solidarité émue avec les catholiques de France ». « Les terroristes veulent le chaos, ne leur offrons pas nos divisions », a rappelé le député LFI François Ruffin.

« Nous sommes attaqués pour ce que nous sommes »

« La même idéologie barbare qui nous fait la guerre et à qui nous devons la faire en restant unis. Ces derniers jours dans le monde musulman, ceux qui comme Erdogan appellent à la haine de la France créent ce climat de guerre ! Résistons », a déclaré Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI.

L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault (PS) a appelé à rester « unis et déterminés de toutes nos forces pour faire face à la menace du terrorisme islamiste sur notre pays ». L’autre ancien Premier ministre Manuel Valls (ex PS) a apporté son soutien aux familles des victimes, aux catholiques et a déclaré : « Nous sommes attaqués pour ce que nous sommes, la France, un pays démocratique, une République libre, une civilisation tolérante. »