Chiffres de Macron sur la réanimation, certificat de vaccination... Attention aux intox de la semaine

FAKE OFF Soyez forts contre les fausses nouvelles

A.O.

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 novembre 2020. (illustration)
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 novembre 2020. (illustration) — Ludovic Marin/AP/SIPA

Vous les avez sans doute vues passer sur le mur Facebook d’un ami ou sur une discussion WhatsApp. Parce que les intox côtoient de plus en plus les vraies infos, la rédaction de 20 Minutes vous aide à trier le vrai du faux.

1. Des risques d'empoisonnement visant les militaires ? Prudence

On fait le point sur un email qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux.

2. Peut-on faire le lien entre Magnanville et la loi « sécurité globale » ? 

C'est en tout cas ce qu'a fait Gérald Darmanin

3. Les journalistes ont-ils interdiction de filmer la dispersion des manifs ? 

La question s'est posée après un rassemblement à Paris cette semaine.

4. Pourquoi n'y a-t-il pas 9.000 personnes en réa, comme l'annonçait Macron ?

Retour sur les chiffres avancés par le président à l'annonce du reconfinement. 

5. Le vrai du faux sur la loi de programmation de la recherche

Délit d'entrave, recrutement... On fait le point sur l'avenir des universités

6. Une « note d'information » sur un troisième confinement ? C'est un faux

Un document viral a inquiété certains internautes.

7. A-t-on demandé à des écoles de signaler les réfractaires au port du masque ?

Un email en ce sens a bien été envoyé, mais l'académie concernée évoque une « initiative individuelle ».

8. Le fait de ne pas respecter les gestes barrières expose-t-il des soignants à une faute professionnelle ?

Les consignes d'un hôpital ont suscité l'indignation dans l'établissement - et sur les réseaux sociaux. 

9. Non, un « certificat de vaccination » contre le Covid-19 n'est pas prévu en France

Un édito du journaliste Christophe Barbier est pris pour argent comptant.

10. Gare à cette fausse citation de Marlène Schiappa sur le terrorisme 

Il s'agit de propos fictifs et parodiques.

« Oh my Fake » se penche sur l'improbable lien établi par certains entre Disneyland et le déconfinement