Coronavirus: La Fédération américaine songe à enchaîner Cincinnati et l'US Open à New York

TENNIS Ce afin de sauver les deux principaux tournois de la tournée US sur dur 

N.C. avec AFP

— 

Serena Williams à l'US Open, le 5 septembre 2019.
Serena Williams à l'US Open, le 5 septembre 2019. — Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

La Fédération américaine de tennis, soucieuse d'assurer le maintien des deux tournois les plus importants de l'été menacés par le coronavirus, songe à faire jouer le Masters 1000 de Cincinnati à Flushing Meadows, juste avant l'US Open, rapporte mardi le New York Times.

Selon le quotidien, l'USTA a fait part de cette proposition aux circuits masculin ATP et féminin WTA et attend une réponse de leur part. Une initiative visant à sauver les deux rendez-vous les plus attendus de la saison estivale en dur en Amérique du Nord, toujours maintenus aux calendriers malgré la pandémie, qui a fait plus de 105.000 morts aux Etats-Unis.

Un mois à New York pour minimiser les déplacements

Alors que les saisons ATP et WTA n'ont toujours pas repris depuis leur mise sur pause forcée à la mi-mars, le Masters 1000 de Cincinnati (Ohio), remporté l'an passé par Daniil Medvedev, doit se dérouler du 16 au 23 août et l'US Open du 31 août ou 13 septembre. L'idée est que les deux tournois se disputent bien à ces dates, donc sur plus d'un mois, au centre national Billie Jean King de New York, afin de minimiser les déplacements et les risques sanitaires pour les joueurs, qui seraient soumis à quarantaine.

Reste à savoir si ceux-ci, pour la grande majorité revenus vivre dans leur pays pendant la pandémie, et qui bénéficieraient d'une autorisation d'entrer aux Etats-Unis, souhaiteraient faire le voyage à New York, un des épicentres du coronavirus dans le pays.

Interrogée par le NY Times, la joueuse américaine Bethanie Mattek-Sands a approuvé l'idée d'un «double-header», visant à enchaîner les deux tournois au même endroit. «On est définitivement sur la bonne voie car cela facilite la nécessité de devoir contrôler certaines choses», a-t-elle argué.

S'ils ne sont pas annulés - l'USTA doit communiquer d'ici la fin du mois sur le sort de l'US Open - les deux tournois se disputeraient probablement à huis clos. En attendant, la saison est suspendue au moins jusqu'à fin juillet, Wimbledon ayant été annulé et Roland-Garros ayant été reporté à fin septembre.