Présidence de la FFF: Luis Fernandez veut monter une liste d'anciens Bleus pour reconstruire le foot français

FOOTBALL L'ancien coach du PSG cherche encore l'homme idoine pour la porter

N.C. avec AFP

— 

Luis Fernandez et Marcel Desailly dans les tribunes du Parc lors de PSG-OM, le 17 mars 2019.
Luis Fernandez et Marcel Desailly dans les tribunes du Parc lors de PSG-OM, le 17 mars 2019. — FRANCK FIFE / AFP

L’ancien international et entraîneur Luis Fernandez a annoncé jeudi vouloir constituer une liste pour la présidence de la Fédération française de football (FFF) en mars 2021. Il dit souhaiter « participer à la reconstruction » du foot français, qui n’a pas montré une bonne image pendant la crise. « Tout le monde a beaucoup parlé et défendu sa paroisse. Ce n’est pas ça le football. C’est un sport collectif, et pendant le confinement, il ne l’était pas », a-t-il dit dans une interview à L'Equipe.

Fernandez entend associer à son projet des anciens joueurs de l'équipe de France des générations 84 et 98. « Il faut réorganiser la maison du football français, qui est en mauvais état, pour lui permettre de repartir sur de nouvelles bases », a-t-il encore expliqué. Il dit s’appuyer sur le soutien de joueurs marquants des grands succès de l’équipe nationale, comme Alain Giresse, Jean Tigana, Fabien Barthez, Marcel Desailly ou Lilian Thuram.

La tête de pont encore à identifier

Fernandez a en revanche exclu de porter lui-même la candidature à la succession de Noël Le Graët : il faudra qu’il s’agisse de « quelqu’un que notre projet de footeux intéresse et que l’on peut rejoindre », possiblement un ancien footballeur qui reste à identifier, a-t-il indiqué.

« Je n’ai rien contre la Fédération. Mais on n’est pas d’accord avec elle. Y a pas un grand chef là-dedans ! » s’est exclamé l’ancien entraîneur du PSG, âgé de 60 ans. Noël Le Graët, qui préside la FFF depuis 2011 et a été réélu en mars 2017, n’a pas indiqué s’il souhaitait postuler à sa succession, à 78 ans. Les élections à la présidence, initialement prévues en décembre 2020, ont été reportées au 13 mars 2021 en raison de la pandémie de coronavirus.

Luis Fernandez n’est pas tendre avec le Breton : « L’homme qui devait taper du poing sur la table et éviter d’aller sur le terrain de la communication, c’est lui », lance-t-il, regrettant que le foot français n’ait pas attendu avant d’arrêter définitivement sa saison.