Mercato FC Nantes: Pour ces quatre Canaris, le portail de la Jonelière est ouvert

FOOTBALL Le FC Nantes cherche à se délester de certains contrats avant de poursuivre son recrutement

David Phelippeau

— 

De gauche à droite, Moutoussamy, Coulibaly, Touré et Wague.
De gauche à droite, Moutoussamy, Coulibaly, Touré et Wague. — AFP/SIPA
  • La direction du FCN et son entraîneur Christian Gourcuff aimeraient beaucoup que plusieurs joueurs quittent le club.
  • Moutoussamy, Coulibaly, Touré et Wague font partie de ces éléments qui ont un bon de sortie.

Christian Gourcuff est chafouin à quelques jours du départ en stage à Annecy. L’entraîneur nantais exècre travailler avec un groupe de joueurs élargi et considère souvent qu’une trop importante concurrence ne fait guère avancer une équipe. Ces derniers jours, il a vu débarquer une nouvelle tête (Ba, prêté la saison dernière) et Evangelista, aussi prêté, est attendu sous peu. A tel point qu’il dispose désormais d’un effectif d’une trentaine de joueurs.

En attendant, certains joueurs savent qu’ils ne seront pas retenus en cas d’offre intéressante. Même si Franck Kita, le directeur général délégué du FCN, n’a jamais voulu le confirmer le 16 juin lors de la reprise, Samuel Moutoussamy, Kalifa Coulibaly, Abdoulaye Touré et Molla Wague ont un bon de sortie. Des mandats ont même été distribués à certains agents ou intermédiaires pour trouver des points de chute à ces quatre éléments.

Samuel Moutoussamy, un avenir bouché ?

La saison dernière, le milieu de terrain, arrivé libre de Lyon en 2016 à la Jonelière, n’a participé qu’à 17 matchs de Ligue 1, dont seulement trois titularisations. Christian Gourcuff l’a bringuebalé aux postes d’ailier droit et défenseur latéral gauche pour pallier de nombreuses absences au niveau de l’arrière-garde. A Nantes, Samuel Moutoussamy (24 ans en août) n’a finalement guère eu l’occasion de s’illustrer au poste qui lui correspond le mieux, c’est-à-dire dans le cœur du jeu et dans un rôle de box-to-box.

On avait pu observer davantage ses qualités lors de la saison 2018-2019 (19 titularisations). Sous contrat jusqu’en 2024, l’ex-Lyonnais ne doit plus perdre de temps. Son avenir semble bouché à Nantes avec une concurrence très grande au milieu (Abeid, Louza, Touré, Chirivella, Batista Mendy). Pour l’heure, aucune offre n’est parvenue pour lui. Son agent est resté injoignable.

Kalifa Coulibaly, en perte de vitesse et de valeur ?

Il y a un an quasiment jour pour jour, le Lokomotiv Moscou faisait une offre ferme de 9 millions d’euros pour Kalifa Coulibaly (28 ans). Il faut dire que l’attaquant malien sortait d’une saison plutôt enthousiasmante sur un plan personnel avec 8 buts en L1 en une petite trentaine de rencontres, dont 19 comme titulaire. La direction du FCN, charmée par les performances de Malien, avait repoussé l’offre russe. D’autant qu’à l’époque, elle espérait encore reconstituer le duo prolifique Coulibaly-Waris [finalement Waris n’est pas revenu].

Cet été, aucun club ne s’est encore vraiment manifesté pour Coulibaly, auteur seulement de 4 buts en L1 en 18 titularisations lors de l’exercice tronqué 2019-2020. Il y a eu quelques approches notamment de clubs turcs, mais rien de concret pour celui qui est sous contrat jusqu’en 2022. En attendant, si une offre finit sur le bureau du Waldemar Kita cet été, elle devrait sans aucun doute être moins élevée qu’il y a un an…

Abdoulaye Touré, l’heure du départ a sonné ?

« Priorité : faire une bonne préparation déjà. » Voilà ce que répond l’entourage d’Abdoulaye Touré lorsqu’on l’interroge sur l’avenir de l’enfant de Malakoff dans les semaines à venir. Le capitaine nantais (26 ans), auteur d’une saison dernière en dents de scie (24 titularisations) et sous contrat jusqu’en 2022, ne sera pas retenu (ni par la direction, ni par Christian Gourcuff) en cas d’offre convenable pour les différentes parties.

L’été dernier, juste avant le départ de Valentin Rongier, le milieu de terrain n’avait pas caché son envie d’ailleurs et sa frustration. « Si une opportunité intéressante pour les deux clubs et pour moi se présente, on y réfléchira », a expliqué Touré à Ouest-France la semaine dernière. Jamais aucune offre ferme n’est parvenue pour le capitaine nantais. « Seulement des approches », confie un proche du dossier. Il y a eu LE dossier Rongier lors du mercato il y a un an, celui de Touré pourrait bien animer l’été 2020.

Molla Wague, la tentation du confort ?

C’est sans doute celui des quatre pour lequel le club aura le plus de mal à trouver un point de chute. Molla Wague, arrivé l’été dernier, sort d’une saison quasiment blanche (8 titularisations en L1). Et lors des rares rencontres durant lesquelles il a été aligné d’entrée, il n’a guère rassuré. Les clubs ne devraient pas se précipiter sur ce défenseur central de 29 ans… aux émoluments mensuels aux alentours de 90.000 euros mensuels. Le Malien, très apprécié dans le groupe, est sous contrat jusqu’en 2022. La concurrence s’est en plus accentuée ces dernières semaines à son poste avec l’arrivée de Castelletto (en plus de Girotto et Pallois).