Montpellier-Lyon : Depay et Dembélé ensemble sur le banc, un choix exceptionnel et perdant

LIGUE 1 Dans le contexte du mercato et des rumeurs qui entourent les deux joueurs, la décision insolite de ne pas faire débuter le duo d’attaquants interroge forcément

Jérôme Diesnis

— 

Memphis Depay, annoncé à Barcelone, est toujours un joueur de l'OL.
Memphis Depay, annoncé à Barcelone, est toujours un joueur de l'OL. — Philippe LOPEZ / AFP
  • Lyon s’est incliné 2-1 à Montpellier en match en retard et raté l’occasion de prendre la tête de la Ligue 1 après trois journées.
  • Le coach Rudi Garcia avait pris la décision de se passer au coup d’envoi de Memphis Depay et Moussa Dembélé, une première depuis l’arrivée des deux attaquants à l’OL.
  • Un choix justifié par la nécessité de faire tourner avec la succession des matchs en ce début de saison, alors que les rumeurs de transfert bruissent autour des deux hommes, notamment du Hollandais.

Depuis 2018, depuis qu’ils portent le même maillot en Ligue 1, jamais Depay et Dembele ne s’étaient assis ensemble sur le banc des remplaçants à l’entame d’un match avant d’entrer en cours de jeu. Rudi Garcia avait annoncé sa « volonté de préserver l’effectif avec la succession des matchs », il l’a mis en pratique à Montpellier (où l’OL a été battu 2-1) avec ses deux attaquants phares.

Mais il faut peut-être y voir autre chose, lié à leur situation. Alors que le Hollandais est déjà envoyé au Barça par le quotidien batave De Telegraaf, le tourbillon de rumeurs qui les entourent n’est pas propice à la sérénité.

« On n’a rien reçu pour Memphis », assure Juninho

L’entrée de Depay a fait du bien à l’OL, avec un quatrième but en trois matchs, encore sur penalty. Une sérénité qui a manqué à Aouar, qui serait lui aussi très convoité, auteur d’un geste mal maîtrisé sur le tibia Fouquet et expulsé après 44 minutes de jeu.

« Je ne pense pas que c’est parce qu’on a tourné, qu’on a perdu. Il faut que les joueurs acceptent qu’il faille faire tourner de temps en temps. C’est logique car dans trois jours, il y a un autre match (la réception de Nîmes) », explique le directeur sportif Juninho, selon lequel le marché de transferts reste plat à l’OL pour ses joueurs stars. « On n’a rien reçu pour Houssem (Aouar), rien reçu pour Memphis (Depay). Même pas un appel pour savoir à combien pourrait s’élever le transfert ».

Selon Aulas, Barcelone n’a pas les moyens

Dans la journée, en réponse aux informations du Telegraaf, Jean-Michel Aulas s’est exprimé par Twitter : « Le président du Barça m’a indiqué dès dimanche que le Barça souffrait beaucoup de la crise du Covid et n’avait pas de possibilité de faire une offre ».