OM : Villas-Boas va-t-il changer de tactique pour débloquer Dario Benedetto ?

FOOTBALL L’attaquant Dario Benedetto n’a plus marqué depuis sept matchs officiels avec l’OM, qui n’est pas parvenu à recruter de doublure à l’Argentin

Adrien Max

— 

L'attaquant Dario Benedetto.
L'attaquant Dario Benedetto. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Dario Benedetto, l’attaquant argentin de l’OM, n’a plus marqué depuis son triplé face à Nîmes le 27 février dernier.
  • Pour Rolland Courbis, cette disette s’explique plus par l’organisation offensive de l’OM que par un manque de confiance ou une mauvaise préparation.
  • André Villas Boas a évoqué en conférence de presse la possibilité de joueur avec « deux buteurs ».

Certains choisissent la date, d’autres le nombre de matchs. Mais le questionnement reste le même. A l’aube d’affronter les Girondins de Bordeaux, la meilleure défense de Ligue 1 avec le Losc, l’attaquant de l'Olympique de Marseille, Dario Benedetto n’a toujours pas marqué le moindre but depuis le début de saison. Son mutisme remonte même à sept matchs : c’était le 27 février et le match face à Nîmes lors duquel Pipa avait claqué un triplé.

Alors certes, si l’arbitrage vidéo avait fait le job contre le PSG, cet article aurait pu ne jamais exister. Mais sa frappe victorieuse comme le PSG n'a pas été validée et son compteur est malheureusement toujours bloqué à zéro. Comment l'expliquer ? 

« Deux buteurs »

Pour Rolland Courbis, le problème ne vient pas du joueur, mais plutôt de son positionnement ta. « Il faut voir ce qu’on lui demande dans cette organisation. Avec ce dispositif avec une seule pointe, je me souviens que Benzema n’avait pas marqué pendant plus de 1.000 minutes alors que c’est l’un des meilleurs attaquants du monde. Germain est un joueur malin, pourquoi ne pas l’associer à Benedetto ? », s’interroge le coach.

En conférence de presse, André Villas Boas a admis travailler à un autre système, avec trois défenseurs : « Tu gagnes en largeur sur le terrain, tu peux mettre deux buteurs. » « Deux buteurs », le mot est lâché alors que le technicien portugais n’a quasiment jamais associé d’autre attaquant à Dario Benedetto depuis son arrivée à l’OM.

Mitroglou non, Henrique oui

Sauf que le club n’est pas parvenu à recruter une doublure à l’Argentin lors du dernier mercato plus automnal qu’estival. Mais Kostas Mitroglou a réintégré le groupe et il n’en fallait pas plus à certains supporteurs pour réclamer son retour sur le terrain, arguant que par exemple que « Benedetto à l’OM c’est 33 matchs pour 11 buts soit un but toutes les 235 minutes. Mitroglou à l’OM c’est 38 matchs pour 16 buts soit un but toutes les 111 minutes ».

Villas-Boas, lui, a d'autres plans en tête. « Kostas est dans la même situation que Sertic la saison dernière. On lui a dit au début de saison qu’on ne comptait pas sur lui. C’est un joueur sur contrat, il est réintégré mais je ne pense pas qu’il aura sa chance. J’ai été clair avec ça la saison dernière, je n’aime pas faire ça mais j’ai choisi mon effectif pour cette saison et il n’en fait pas partie. »

Reste donc l’option Valère Germain, défendue par Rolland Courbis, et Luis Henrique, la jeune « pépite » brésilienne recrutée cet été et que l’on pourrait rapidement voir débuter sous les couleurs de l’OM. « Il est prêt oui, il montre de très bonnes choses. C’est possible de le voir dans les prochains matchs », a prévenu Villas Boas. Débloquer Benedetto, premier challenge de Luis Henrique à Marseille ?