Strasbourg : Un photographe part pour 4.000 km à travers la France en trottinette électrique

VOYAGE Un photographe part faire 4.000 km sur les routes de France en trottinette électrique pour faire des photos et promouvoir une association strasbourgeoise Réalisateur de rêves

Gilles Varela

— 

Michael Vieira sur sa trottinette.
Michael Vieira sur sa trottinette. — vieiraphoto
  • Un photographe, fan de trottinette électrique part pour un périple de 4.000 km à travers la France.
  • L’idée, concilier toutes ses passions et aller à la rencontre des gens.
  • Une aventure humaine pour soutenir l’association Strasbourgeoise Réalisateur de rêves.

S’il n’y a pas eu de caravane du tour cet été sur les routes de France, pas de cadeaux publicitaires distribués aux quatre coins de l’hexagone, il y aura en revanche Michaël Vieira sur sa trottinette électrique. Ce photographe Strasbourgeois viendra au guidon de son  petit bolide réaliser certains de vos rêves. Enfin autant que possible. L’homme qui se lance dans une aventure un peu « barrée » souhaite que son projet soit utile et instructif. Alors il a choisi de soutenir l’association humanitaire Réalisateur de rêves, crée par un autre Strasbourgeois Muammer Ylmaz et dont le principe est d’aider les autres à réaliser leur rêve. Vaste programme, presque tout autant que les kilomètres de pistes cyclables et routes nationales que va devoir avaler Michaël Vieira.

Le jeune homme de 29 ans a décidé, « comme ça, un coup de cœur », de réunir toutes ses passions pour une grande aventure. Le photographe, alias Trott-Man, s’est en effet lancé le défi de parcourir plus de 4.000 km dans les mois à venir. De quoi profiter tranquille de ces cinq passions : la trottinette électrique (c’est l’un des tout premiers à l’avoir pratiqué à Strasbourg), la photographie, la vidéo, le voyage et le contact humain.

Michael Vieira et sa trottinette électrique.
Michael Vieira et sa trottinette électrique. - CGE CONCEPT

Rouler tranquille, à la rencontre des gens

De nature décontractée, il vient juste de finaliser, quelques jours avant le top départ, l’itinéraire de son aventure. « Mais je vais m’adapter pour rouler tranquille, à la rencontre des gens. Une centaine de kilomètres par jour, cela dépendra des rencontres », imagine déjà Trott-Man qui s’équipera tout de même d’un casque de moto. A l’horizon donc, les grandes villes françaises, mais aussi un crochet par la Corse, les profondeurs de l’Occitanie, de l’Aquitaine, de la Bretagne… « Je ne vais pas forcer et ça va durer probablement plus de trois mois et faire bien plus de 4.000 kilomètres », prévient le photographe qui imagine déjà, par la suite, d’autres aventures.

Côté préparation, il part sur ses propres deniers et n’a même pas signé un partenariat avec le fabricant de la trottinette. « Trop compliqué, ils sont en Corée et puis je n’ai pas besoin d’un gros budget. » Côté équipement, Trott-Man ne prendra que trois tenues, son sac ne devant pas dépasser les 20 kg. Le plus lourd sera le matériel photo, l’ordinateur. « Et le plus difficile sera de faire les montages vidéos. » Le jeune routard qui espère bien dormir chez l’habitant compte faire partager ses péripéties et les rêves à réaliser sur sa page Facebook et sur Instagram. « Je serai en compagnie de toute la France. » Départ prévu dimanche 12 juillet à 10 h 30 depuis la place Kléber.