Un bouledogue anglais. Illustration.
Un bouledogue anglais. Illustration. — Quinn Kampschroer - PixaBay

SOLIDARITE

Coronavirus à Toulouse : Ils proposent de prendre soin gratuitement des animaux des soignants

Hélène Ménal

A Toulouse, une association a créé un groupe Facebook réunissant des bénévoles prêts à prendre soin des animaux des soignants qui sont au front ou des patients hospitalisés

  • L’association toulousaine le Resto des Zanimos monte un groupe de voisins bénévoles pour s’occuper des animaux des blouses blanches.
  • Le service gratuit est aussi valable pour les malades hospitalisés.

Quand on enchaîne les gardes sur le front de la guerre contre le coronavirus, pas facile de gérer le quotidien, et notamment de prendre soin de ses animaux domestiques. A Toulouse​, l’association Le Resto des Zanimos, qui d’habitude vient en aide aux chiens de sans-abri, a décidé de contribuer à sa mesure à l’effort de solidarité. Elle se propose de soulager les soignants de leur culpabilité de laisser un animal seul à la maison, ou de la fatigue d’avoir à promener un chien après une journée – ou une nuit – d’enfer. « Nous sommes persuadés qu’ils vont en avoir besoin et l’idée c’est aussi que les animaux ne paient pas les pots cassés », confie Valérie Livert, la présidente des Zanimos.

Le 20 mars, elle a créé un groupe Facebook pour recruter des bénévoles. « Dégourdisseurs » de pattes, distributeurs occasionnels de croquettes, ou même hôtes de plusieurs nuits… en trois jours, plus d’une soixantaine de bénévoles se sont déjà signalés pour prendre soin des boules de poils des blouses blanches. Cochons d’inde ou furets compris, si l’occasion se présente.

Surtout les voisins

Mais, confinement oblige, Valérie Livert veut bien mailler le réseau quartier par quartier, pour éviter les déplacements. « Nous demandons surtout aux voisins de soignants de se signaler », dit-elle.

Par ailleurs, les messages reçus ont rapidement convaincu l’association d’élargir ce service gratuit aux patients hospitalisés. « Par exemple, une dame nous a appelés pour nous expliquer que sa mère habite Toulouse mais qu’elle vient d’être hospitalisée à Dax, raconte la militante de la cause animale. Nous allons prendre en charge son chien ». Et la laisser se concentrer sur sa guérison.