Lille : La maison natale de Charles de Gaulle en passe de retrouver son allure d’antan

PATRIMOINE Les travaux de rénovation de l’ancien musée lillois consacré à l’enfance du général de Gaulle ont pu continuer pendant le confinement

Gilles Durand

— 

Réhabilitation de la maison natale de Charles de Gaulle, à Lille — 20 Minutes
  • La rénovation de la maison natale de Charles de Gaulle à Lille, a pu continuer pendant le confinement, tout en s’adaptant aux consignes de sécurité sanitaire.
  • La réouverture du lieu transformé en musée est prévue pour le 22 novembre, date du 130e anniversaire de la naissance de l’ancien président de la République.
  • Les travaux ont révélé des trésors cachés.

La réouverture est toujours prévue pour le 22 novembre. Le chantier de rénovation de la maison natale de Charles de Gaulle, à Lille, a pu continuer pendant le confinement tout en s’adaptant aux consignes de sécurité sanitaire. Résultat, « les délais seront tenus », annonce le conseil départemental du Nord, principal financeur des travaux qui s’élèvent à 3,5 millions d’euros.

C’est donc à l’occasion du 130e anniversaire de la naissance de l’ancien président de la République que cette maison du 9, rue Princesse, retrouvera son statut de musée et ses allures du début du XXe siècle.

Ancienne manufacture

En effet, le bâtiment fait l’objet d’une réhabilitation authentique : restauration des cheminées en marbre, rénovation et renforcement des parquets d’origine, réinstallation du jardin d’hiver, installation de carreaux de ciment également d’origine, restitution du mur au crin et à la chaux ou encore reproduction des papiers peints originaux ornant les murs. Les travaux ont également permis de mettre au jour des cheminées cachées qui vont se voir offrir une seconde vie.

La véranda a été reconstruite à l'identique, à l'époque où Charles de Gaulle était enfant.
La véranda a été reconstruite à l'identique, à l'époque où Charles de Gaulle était enfant. - G. Durand / 20 Minutes

« On sait qu’il s’agissait de deux maisons réunies, achetées par le grand-père de Charles de Gaulle, Jules Maillot, en 1872. Il y a dirigé, pendant presque dix ans, une manufacture de dentelle avec une soixantaine d’ouvriers », raconte Etienne Poncelet, architecte en chef des Monuments historiques.

Mais cette maison natale, c’est avant tout une maison de vacances pour le jeune de Gaulle entre 1890, année de sa naissance, et 1912, lorsqu’il a rejoint le régiment d’infanterie d’Arras, sous les ordres d’un certain Philippe Pétain. Durant toute sa jeunesse, la bâtisse fut le lieu de retrouvailles familiales, auprès de « Bonne maman », la grand-mère, et en compagnie des cousins.

Né à Lille par hasard ?

« Charles de Gaulle est même peut-être né par hasard à Lille, souligne Marie Lefebvre, directrice de la maison natale. Ses parents habitaient un appartement à Paris et c’était peut-être plus confortable d’accoucher dans cette maison de famille. »

S’il n’a donc jamais vraiment vécu à Lille, le général de Gaulle en avait visiblement gardé une image positive. En 1958, il évoquait la ville en ces termes : « Nulle part mieux qu’à Lille, je ne me sens en correspondance, en union avec ceux qui vivent, avec ces pierres, ces rues, ces monuments. Chaque fois que j’y revenais, je me sentais redevenir Lillois ».

20.000 visiteurs par an sont attendus dans la maison natale de Charles de Gaulle.