Coronavirus : Lufthansa immobilise 150 avions à cause de l’épidémie mondiale

AVIATION Vingt-cinq avions long-courriers et 125 avions court et moyen courriers de la compagnie aérienne vont rester au sol

20 Minutes avec agences

— 

Un avion de la Lufthansa sur le tarmac de Francfort en Allemagne.
Un avion de la Lufthansa sur le tarmac de Francfort en Allemagne. — Daniel ROLAND / AFP

Lufthansa va immobiliser 150 de ses avions en raison de la baisse de trafic aérien générée par l’épidémie de coronavirus. La compagnie aérienne va laisser au sol « 25 avions long-courriers » et « 125 avions court et moyen courriers », a indiqué ce mercredi un porte-parole.

L’immobilisation va commencer « à partir de cette semaine » au vu des « circonstances exceptionnelles », a-t-il ajouté. Ce vendredi, Lufthansa avait déjà annoncé qu’il pourrait « réduire jusqu’à 25 % » ses « offres de court et moyen courriers » et immobiliser au sol « 23 avions long-courriers ».

Une perte d’activité pour toutes les compagnies aériennes

Face à l’épidémie qui touche le monde entier, le groupe va aussi geler ses embauches et proposer des congés sans solde à ses employés. Plusieurs destinations ne sont déjà plus desservies, comme la Chine, l’Iran. Une partie de ses vols vers l’Italie ont été annulés.

Comme pour les autres compagnies, l’activité de Lufthansa est frappée par l’épidémie qui a réduit drastiquement le trafic aérien mondial. Le titre du groupe, qui possède plus de 750 appareils dans le monde, a perdu près de 28 % sur un an. Mi-février, l’Organisation internationale de l’aviation civile a indiqué que l’épidémie pourrait entraîner une baisse de 4 à 5 milliards de dollars des recettes des compagnies aériennes.