Au Vorarlberg, dans l’ouest autrichien, la randonnée rime avec banquet

MONTAGNE Le tintement des clarines guide les visiteurs du Vorarlberg vers ses meilleures tables d’alpage

Jean-Claude Urbain pour 20 Minutes

— 

Au sommet du Kanisfluh, à 2.044 m d’altitude dans le secteur du Bregenzerwald, la vue des randonneurs court jusqu’au lac de Constance. Lancer le diaporama
Au sommet du Kanisfluh, à 2.044 m d’altitude dans le secteur du Bregenzerwald, la vue des randonneurs court jusqu’au lac de Constance. — Jean-Claude Urbain

Connu pour son goût des climats tropicaux, l’écrivain Ernest Hemingway s’était laissé séduire, dans sa jeunesse, par les fraîches montagnes du Vorarlberg. Difficile, en effet, pour les amateurs de grand air, de résister au charme alpestre de l’ouest autrichien ! Entre le lac de Constance et les sommets du Tyrol, cette région se prête, en été, aux randonnées sportives comme aux déambulations bucoliques.

Les vaches Braunvieh accompagnent les marcheurs vers les sommets du Vorarlberg.
Les vaches Braunvieh accompagnent les marcheurs vers les sommets du Vorarlberg. - Jean-Claude Urbain

Rythmée par les découvertes gastronomiques et architecturales, une virée dans le plus occidental des « lands » autrichiens est l’occasion de croiser quelques célébrités en villégiature à Lech, mais surtout de faire connaissance avec les vraies stars du cru : les Braunvieh. Ces vaches brunes aux yeux cerclés de noir estivent à des hauteurs où les pâturages se couvrent de fleurs. Voilà le secret de leur lait parfumé dont on produit les fameux bergkäse et autres almkäse.

Efforts et réconfort

Pour se régaler de ces fromages d’alpage sans trop s’inquiéter de leur impact calorique, le secteur du Bregenzerwald a imaginé une série de randonnées culinaires à réserver dans les hôtels, les offices de tourisme ou sur Internet. Le principe est savoureux : une enveloppe est remise aux participants avec un itinéraire détaillé en français ainsi que trois vouchers à échanger contre un petit-déjeuner, un déjeuner et un goûter dans des établissements d’alpage ou de village.

Pause gastronomique dans un restaurant d’alpage.
Pause gastronomique dans un restaurant d’alpage. - Jean-Claude Urbain

Au départ de Mellau par exemple, ce jeu de piste gourmand débute au Bergrestaurant Simma de Rossstelle que l’on rejoint de bon matin en télécabine. Walter, le patron, va chercher en personne le lait frais qu’il propose sur son buffet gastronomique, à côté du riebel, le plat matinal typique à base de semoule au beurre et de pomme au sirop. Après cette mise-en-bouche, place à l’action ! Il s’agit de grimper à l’assaut du Kanisfluh sur les pentes duquel on progresse parmi les vaches, dans un concert de clarines. Ces deux heures d’efforts sont récompensées au chalet-restaurant l’Edelweiss par une belle assiette de wälder käsknöpfle, des pâtes fraîches nappées de fromage fondu. Puis vient le moment de rebrousser chemin en direction de Mellau où un délicieux strudel aux pommes attend les valeureux marcheurs à l’hôtel Bären.

Les nouvelles constructions du Bregenzerwald respectent le style traditionnel des maisons bardées de bois.
Les nouvelles constructions du Bregenzerwald respectent le style traditionnel des maisons bardées de bois. - Jean-Claude Urbain

Cette localité aux maisons traditionnelles couvertes de bardeaux est aussi l’occasion de s’intéresser à l’architecture locale. Un véritable mouvement initié dans les années 1980 a permis au Vorarlberg de conserver son esprit rural tout en basculant dans la modernité. Basée sur la durabilité, l’utilisation de bois locaux et l’intégration au paysage, cette architecture remarquable fait elle aussi l’objet de parcours thématiques, des « Architectours » ludiques et très bien documentés.

Y aller

Voisin de la Suisse, le Vorarlberg est à 1h40 de route de Zurich, que les trains Lyria permettent de rejoindre en 4h depuis Paris.

Bon plan

Pour tout séjour supérieur à trois nuitées dans le secteur du Bregenzerwald, les établissements hôteliers délivrent à leurs clients une carte leur permettant d’emprunter les transports en commun gratuitement. À Lech, c’est dès la première nuitée que les visiteurs bénéficient d’une carte aux nombreux avantages associés : transports, remontées mécaniques, etc.

Se loger

Au pied du Kanisfluh, dans le village d’Au, l’hôtel Krone est le rendez-vous des visiteurs francophones du Bregenzerwald. La famille Lingg, qui tient cet établissement 4 étoiles depuis plusieurs générations, s’efforce de valoriser son terroir en utilisant des ressources locales et durables.

Renseignements

Le Service Info Vacances de l’Office national autrichien du Tourisme conseille et documente gratuitement les voyageurs français par email : [email protected] ; ou par téléphone : 00800.400. 200. 00